Accueil Non classé ADVENTUS AD REGEM PUERI.

ADVENTUS AD REGEM PUERI.

0
0
32

ADVENTUS AD REGEM PUERI.

(Où je dévoile une partie de ma vie privée).

 

 

 

À ma naissance mon père, ce héros au regard si doux, partît à la mairie en ce beau mois de mai pour faire ma déclaration d’arrivée officielle sur cette terre.

À l’époque c’était comme çà, la tâche incombait au chef de famille.

 

Dans la petite ville tout le monde le connait. Il est préparateur en pharmacie.

 

« Hé bé Jeannot qu’es aquò? Un drôle ou une drôlesse? Et la Jeannie ça va? »

« Elle va bien, merci. Elle nous a fait un drôle avec la bistouquette et tout et tout mais nous on voulait une drôlesse. Tu sais ce que c’est, tu ne choisis pas. Le bon dieu nous l’a livré avec le kit de pièces détachées en plus. On est content quand même. Ça nous fait deux beaux petits gars comme ça »!

Et le voilà reparti, avec sa fougue de nouveau père et quelques verres dans le nez vers l’hôtel de ville (si cher aux contribuables).

 

Arrivé sur les lieux il rencontre Georgette et Raymond à l’accueil, ses deux amis de toujours, fidèles clients de la boutique et préposés à la paperasserie administrative locale.

« Hé bé (chez moi tout le monde dit Hé bé. Ailleurs c’est bouducon, peuchère, enfi, putain et même à Bordeaux c’est enc… Bref, je m’égare) qu’est ce qui t’amène Rincefioles » lui dit Raymond avec son gros visage rouge et d’un ton enjoué (de Noël bien sur)? Je dois préciser que la couleur faciale de notre ami est due au fait que le Sud Ouest est une région magnifique avec une agriculture et un ensoleillement quasi permanent. Sans chauvinisme aucun; bien entendu.

« Je viens déclarer mon second pardi! Il est tout chaud; il vient d’arriver ».

« Oh, tu dois être content alors. Jeannie va bien » roucoula notre Georgette.

« Comment voulez vous l’appeler ce petit » la stoppa net son voisin fonctionnaire et néanmoins colocataire du bureau.

 

« CRONOS » comme le roi des titans, père de Zeus.

 

« Mille dious » fit le Gascon Raymond. « Tu tape haut. Je ne sais pas si l’on peut enregistrer ce prénom ». Je rapelle au jeunes que nous étions au siècle dernier, dans les années 50, bien avant l’invention de Johnny Hallyday et de Claude François.

« Ce n’est pas très courant ce genre de demande. On refuse des Kevin, des Brandon et autre Cyndi ou Kevina », tout ça avec l’accent du sud ouest mais châtié car nous entrons dans de l’officiel administratif.

« Je dois en référer (de France) à Monsieur le Maire via le premier adjoint ».

« As tu ton livret de famille avec toi ainsi que les demandes en trois exemplaires Cerfa numéro 660, 661, 818, 818 bis et 4024 en liasse? Non? Ce n’est pas grave parceque tout est archivé ensuite. Autant te dire l’inutilité de papiers qui vont disparaître dés ton départ ».

« Pas de problème, je sais que notre adjoint est là » lui dit papa (dés le début je l’ai apellé comme ça mon papa).

« Peux tu lui demander de me recevoir s’il te plait? »

À ce moment là notre Georgette pique du nez.  Ce n’est pas la procédure habituelle. Que va dire Monsieur le premier adjoint?

Notre Raymond de reprendre: »écoute Jeannot je veux bien aller frapper à sa porte mais je ne sais pas s’il va pouvoir te recevoir. Il a beaucoup de travail en ce moment ». De facto notre factotum laisse ses factures et va (cagat pour les initiés) s’enquérir de la disponibilité de son supérieur hiérarchique.

Trente trois secondes plus tard c’est Monsieur Letsal (par respect tous les noms ont été changés), numéro deux de la mairie, qui vient en personne accueillir mon géniteur.

 » Jean; comment allez vous? Quelle action puis je effectuer en aide à la famille vu l’estime que j’ai en vous? Je lisais Sud Ouest, La Dépêche et L’équipe d’où ma disponibilité immédiate (votez pour nous). Comment puis je donner satisfaction à toute cette belle famille?

Et mon Papounet à moi de lui exposer sa demande d’enregistrement.

« Si fait » répondit le magistrat, « j’établis de suite l’acte. Aucun souci de mon côté; toute mes félicitations et mon estime à cette maman si vaillante et décidée ».

Il prend le registre, commence ses écritures et là , avec horreur, mon père se souvient, tout à coup et subitement de l’origine de notre élu. Il est Martiniquais ( et non pas parti…).

En soit cela n’est pas un problème.

Ils sont très amis, voisins de rue et chasseurs impénitents de gibiers à plumes et à poils.

Seulement il ne prononce pas les R.

Vous l’aurez peut être remarqué depuis le début de leur conversation mais il n’y a aucun « R » dans les paroles rapportées ci dessus concernant notre élite, numéro deux de l’édifice municipal, dois je le rappeler.

Imaginons un instant qu’il eut fallut qu’il dise:

« Je ne suis pas du genre à m’aventurer à des horaires attardés dans les rares rues répertoriées et ratifiées rapidement sur les cartes routières. Je rie rarement ».

Nous n’aurions rien compris.

Mon père prend alors son courage à deux mains, pensant aux lendemain, et lance d’une voie ferme et définitive:

« Pardonnez moi Gabriel mais tout bien réfléchi au lieu de CRONOS je préfère Michel ».

« C’est plus doux. Ça fait archange ».

 

Vous avouerez que je reviens de loin!!! Et si j’eu t’été une fille?

Mon Dieu, je n’ose y penser!!!

J’ai démarré catholique maintenant je suis un soft (jeu de mot et anglicisme comme disait Maître Capello).

Merci papa!

 

Ainsi en fut (de bière) le début de mon existence. La fée de la bienveillance et du bonheur garde toujours un œil sur les petits qu’ont de l’avenir.

 

Bien entendu toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne serai que pure coïncidence. La direction ne peut en être tenue pour responsable.

En tout cas ça fait passer un bon moment.

 

Bises!

 

PS: heureusement que mon père à abandonné les langues anciennes et notamment le latin. Le troisième des fils, mon deuxième frère, s’appelle Alain.

 

 

Aller à dix chats

 

Michmich Debordo

 

  • ABECEDAIRE DU GOLFEUR

    ABECEDAIRE DU GOLFEUR (Chaque trou, chaque coup est unique)     Chaque trou à sa…
  • POÉSIE

    POÉSIE (Ou comment nous mettre l’habit vert en déroute)       La poés…
  • HENRIETTE

    HENRIETTE (Une autre petite historiette du Mans).   À l’époque pas si reculée d…
Charger d'autres articles liés
  • ABECEDAIRE DU GOLFEUR

    ABECEDAIRE DU GOLFEUR (Chaque trou, chaque coup est unique)     Chaque trou à sa…
  • POÉSIE

    POÉSIE (Ou comment nous mettre l’habit vert en déroute)       La poés…
  • HENRIETTE

    HENRIETTE (Une autre petite historiette du Mans).   À l’époque pas si reculée d…
Charger d'autres écrits par duchourain
  • ABECEDAIRE DU GOLFEUR

    ABECEDAIRE DU GOLFEUR (Chaque trou, chaque coup est unique)     Chaque trou à sa…
  • POÉSIE

    POÉSIE (Ou comment nous mettre l’habit vert en déroute)       La poés…
  • HENRIETTE

    HENRIETTE (Une autre petite historiette du Mans).   À l’époque pas si reculée d…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

LA MUSIQUE CLASSIQUE E2

LA MUSIQUE CLASSIQUE (épisode 2 :le Baroque. 1600-1759)     La période retenue p…